Dessins

Cette série s'intitule Dessins en référence à ma première pratique artistique, car j'ai travaillé ces photographies de la même manière que je dessinais :

- instinctivement et quotidiennement, utilisant pour la première fois le téléphone portable comme un carnet de croquis toujours présent dans mon sac ou dans ma poche.

- en travaillant la spontanéité du geste en rapport immédiat avec la sensation impérieuse qu'il "faut",
ici et maintenant, faire une photographie.

- en reprenant le geste autant de fois que nécessaire pour que la forme soit parfaitement ressemblante à
l'émotion qui l'avait suscitée.

Il n'y a pas à proprement parler de « sujet » dans ces photographies. Il s'agit du résultat d'un travail visant
à dessiner avec la lumière une émotion qui n'a pas de support visuel concret, ou véritablement reconnaissable. Dans la lignée de la série intitulée Mirages, il y a un lien entre un visible photographiable - mais sans importance, un prétexte lumineux en quelque sorte - et un invisible qui s'y projette. Les formes créées peuvent devenir le support de l'imagination de chacun : crâne, méduse cubique, vaisseau futuriste, créatures des abysses, apparitions...